samedi 8 mars 2014

C'est le 8 mars!







Parallèlement aux manifestations dans le monde contre les violences faites aux femmes et pour l'égalité des droits, les enseignes commerciales détournent l'objectif de la Journée Internationale des droits des Femmes en proposant des offres spéciales réservées aux femmes pour la journée.


En voici quelques exemples:








 
Et, cette année, on innove encore dans l'indécence:
Avec l'initiative d'une agence de communication qui veut soi-disant attirer l'attention sur les violences faites aux femmes.
Elle demande aux hommes, des anonymes mais surtout des stars, de s'engager avec la formule: 

« Je suis un homme. Si une femme se fait agresser devant moi, je m’engage à prendre sa défense, et à montrer cet engagement" en se prenant en photo avec du rouge à lèvres, cela afin de "faire reculer les chiffres [des viols]". 


D'abord, une femme ne se FAIT pas AGRESSER, elle EST  AGRESSÉE!
  
Alice Lepers, la créatrice de l'opération, a déclaré:

« 250 femmes sont violées chaque jour en France selon l'Observatoire de la délinquance. En découvrant ce chiffre terrible, je me suis demandé quand arrivera mon tour. Avec une action à la fois symbolique et ludique, j'ai voulu mobiliser les hommes qu'on n'entendait pas trop jusqu'ici sur les violences faites aux femmes », ajoutant: « le rouge à lèvres n'est pas évident pour un homme, mais c'est un engagement fort dans la lutte contre les violences faites aux femmes»

C'est vrai, ça, ces pauvres bichons qui acceptent de s'humilier en portant - horreur! - du rouge à lèvres pour faire reculer les chiffres des violences faites aux femmes! 
on ne peut qu'admirer autant de souffrances attachées à un engagement qui semble si anodin.
Merci de tout cœur.  
Voir la campagne ici 
 
Une façon de mettre encore les hommes sur le devant de la scène et d'occulter le message de la journée du 8-mars à leur profit pour une efficacité zéro, question lutte contre les violences. 

En effet, 80% des viols sont commis par des proches et combien de viols sont véritablement commis publiquement?
Il y a donc infiniment peu de chances que cela arrive juste devant le preux chevalier. 
Tu peux circuler tranquille et laisser tomber l'entrainement de kung-fu.  

Ensuite, les femmes ne demandent pas, justement, à être "protégées" par les hommes, mais à ne plus subir de violences.

Et elles ne veulent pas de chaperon mais avoir le droit de circuler librement sans devenir une proie.

Autre initiative grotesque:  des "vrais mecs" en escarpins rouges (mais qu'est-ce que c'est ce truc qu'ils ont avec le rouge?).

Oublions ces opérations marketing faites pour la promotion des hommes.

Il y a des hommes qui s'engagent véritablement contre les violences faites aux femmes.
Ce sont les Zéromachos.
Vous pouvez signer la pétition en ligne ou, même,  aller les rejoindre.
Voici leur site