jeudi 20 mars 2014

La Ligue des droits de l’Homme et du Citoyen, Section LDH de La Seyne-sur-Mer s’adresse aux candidats aux élections municipales de mars 2014 à La Seyne-sur-Mer.

C’est dans le débat démocratique que se construit le « vivre ensemble ». Les élections municipales sont l’occasion pour les citoyen-ne-s de confronter leurs problèmes, d’analyser les maux qui travaillent la société française, de débattre avec les candidat-e-s et de se renseigner avant de voter.
Porter des propositions de démocratie et de progrès, c'est la volonté de la LDH pour  bannir la haine du débat public.
La Ligue des Droits de l’Homme en appelle solennellement à toutes et tous. Quelles que soient les convictions des un-e-s et des autres sur les enjeux de l’emploi, de la protection sociale, du logement, notre devoir est de refuser de les laisser instrumentaliser par la désignation de boucs émissaires.
Sachons ensemble dénoncer toutes les agressions racistes, antisémites, xénophobes, commises à l’encontre de la devise – liberté, égalité, fraternité – qui fonde le pacte républicain et proposer des solutions adaptées à La Seyne sur Mer.
La LDH entend porter dans le débat public des valeurs et des propositions qui servent l’intérêt général. C’est pourquoi elle s’adresse à vous en vous demandant de bien vouloir préciser  vos projets et propositions sur les 8 questions suivantes. (Vos réponses seront publiées sur le blog LDH LA SEYNE-SUR-MER qui touche en moyenne 7000 visiteurs par mois.)
1) Cumul des mandats
La LDH estime qu’un mandat local est une responsabilité à plein temps et ne souffre pas d’être mis en concurrence avec d’autres responsabilités électives. Comptez-vous vous consacrer exclusivement à la gestion de la ville de La Seyne ?
2) Démocratie élargie
La démocratie représentative n’est pas suffisante pour faire vivre la démocratie. Une société complexe a besoin ...
avant la prise de décision, de donner la parole à celles et ceux qui connaissent les diverses réalités collectives et particulières
Comment comptez-vous écouter la parole associative, mettre en place la participation directe des citoyens et des citoyennes et répondre aux propositions venant de la participation citoyenne ?
3) Citoyenneté de résidence
Pensez-vous que la citoyenneté de résidence, par l’extension du droit de vote aux résidents non communautaires, permettra de faire reculer la xénophobie dans les esprits, de faire « société commune » et de donner un nouveau souffle à la démocratie ?
4) Police de proximité et vidéo surveillance
La LdH juge fausse l’idée que la vidéo surveillance permettrait une protection absolue contre tous les risques de la vie. La vidéosurveillance semble peu efficace pour prévenir les délits, elle permet tout au plus de confirmer, après coup, l’implication de suspects lorsqu’ils ont été repérés sur des images. Mais elle restreint les libertés et porte atteinte à la vie privée. La sécurité se construit dans des pratiques sociales, des systèmes de solidarité et avec des moyens humains, comme par exemple une police de proximité.
Quelle est votre position sur ce sujet ?
5) Dispositifs sociaux
Quels sont les dispositifs sociaux qui seront maintenus ou mis en place pour que chacun bénéficie des mêmes droits et pour sortir les plus démunis de la précarité et de la misère ?
6) Un logement pour toutes et tous
La LDH pense que les municipalités doivent mener une politique foncière active et ambitieuse. Cela doit se traduire par la rénovation et l’amélioration de certains immeubles, par la construction d’HLM dont les loyers sont accessibles à tous. Quels sont vos projets dans ce domaine ?
7) L’accès aux soins garanti à toutes et tous
Alors que beaucoup  d’hommes et de femmes rencontrent aujourd’hui des difficultés pour se soigner, pour des raisons financières ou géographiques, le travail de proximité des centres de santé municipaux est plus que jamais indispensable.
Quelles structures, garantes de l’égalité territoriale des soins, notamment dans les zones urbaines sensibles sont prévues dans votre programme ?
8) Nécessité de favoriser le développement durable
La LDH estime qu’il appartient aux municipalités d’agir pour un environnement sain, des transports en commun non polluants, des logements économes en énergie, des services de proximité, la collecte sélective et la valorisation des déchets.
Etes-vous conscient de l’importance de la question environnementale ?

Si c’est le cas, quels sont vos projets sur cette question ?