vendredi 21 février 2014

Florence Hartmann sur France-Inter dans l’Humeur Vagabonde pour son livre "Lanceurs d'Alerte"

Florence Hartmann était hier sur France-Inter dans  l’Humeur Vagabonde pour son livre "Lanceurs d'Alerte : les mauvaises consciences de nos démocraties,  publié chez Don Quichotte.
En avril 2013 le Parlement français adoptait la première loi de son histoire reconnaissant aux scientifiques comme aux simples citoyens le droit de rendre publiques des informations dont ils auraient connaissance sur de graves dangers sanitaires ou environnementaux. Le rôle essentiel des « lanceurs d’alerte », traduction du terme anglo-saxon « whistleblowers », serait-il donc en passe d’être reconnu ?
Aux Etats-Unis, où des lois soi-disant protectrices existent depuis longtemps, et où Hollywood a fait de ces hommes et de ces femmes, redresseurs de torts, dénonciateurs de corruption, de mensonges d’Etat ou d’abus de pouvoir, des héros planétaires, la manière dont sont traités en réalité ceux qui s’avisent de contrarier intérêts publics ou privés au nom de la protection des individus ne nous incite guère à l’optimisme.
La vieille loi du pot de terre contre le pot de fer est toujours la règle, partout.
Pour écouter cette émission, cliquez sur la couverture du livre.