mercredi 4 décembre 2013

Partenariat pour la mobilité UE-Tunisie : la politique d’externalisation des frontières « masquée »

Communiqué conjoint cosigné par plusieurs organisations, dont le REMDH, l’AEDH et la FIDH 
Le 5 décembre les représentant(e)s de l’UE, de ses États membres et de la Tunisie vont signer un « partenariat pour la mobilité ». Ce serait le sixième accord de ce type après ceux conclus avec d’autres pays, comme le Maroc.
Il y a un an, presque jour pour jour, un nombre de nos associations interpellaient les autorités signataires pour leur demander de garantir, dans le cadre des négociations qui allaient être entamées, le respect des droits fondamentaux des personnes migrantes, des demandeurs d’asile et des réfugiés.
Plusieurs raisons nous laissent craindre que cet appel n’ait pas été entendu.
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur les logos.