mercredi 4 décembre 2013

Gérard et Olivier ou "Que vous soyez puissant ou misérable, ..."

Un billet du site de "Comparutionsnice".
Le 29 novembre 2012 Gérard est arrêté à Paris pour conduite d’un scooter en état d’ivresse  – Gérard est un habitué des frasques alcoolisées – il est placé en garde à vue et libéré dans la soirée. Gérard verra son procès reporté 3 fois.
Le 10 juin 2013 Olivier est arrêté à Nice pour conduite d’un scooter en état d’ivresse en récidive ; il passera 48 h en prison, sous mandat de dépôt. Olivier est jugé le 13 juin à Nice, en comparution immédiate, soit 48 h après le délit ; il demandera le renvoi pour avoir le temps de préparer sa défense. Il sera jugé le 15 juillet 2013 et en attendant, il restera en prison, bien qu’ayant un domicile fixe et un emploi en CDI depuis deux ans.
Le procès de Gérard est renvoyé à trois reprises, car il voyage beaucoup et il a sans doute d’autres chats à fouetter. Il sera condamné en première instance à 4000 € d’amande et 6 mois de suspension de permis. Son procès en appel est renvoyé au 8 avril 2014.
Résumé :
un mois après le délit, Olivier, cuisiner guadeloupéen, est jugé et condamné à 6 mois, dont 1 mois ferme. Il y a probablement perdu son travail.
deux ans et 5 mois après le délit, Gérard n’est toujours pas jugé, il pourra continuer d’embrasser Poutine sur la bouche.