mardi 19 novembre 2013

Le Pen, chantre de l’exclusion nationale

Communiqué LDH
En qualifiant « d’anti-française » la garde des Sceaux, ministre de la Justice, Christiane Taubira, Jean-Marie Le Pen s’inscrit dans une tradition aussi longue qu’abjecte
L’anti-France, pour l’extrême droite, a toujours été le stigmate de l’altérité, qu’elle soit définie par la couleur, l’allure, les croyances ou les genres.
La France, la République, c’est autre chose ; c’est une construction de liberté, de fraternité et surtout d’égalité. Les propos haineux et ouvertement racistes du président d’honneur du Front national ont le mérite d’établir clairement le programme de ce parti : celui de la haine, de la division et de sa revendication fétiche, l’exclusion nationale.
Tous les républicains, les démocrates, militants associatifs et syndicalistes, toutes celles et ceux qui ont à cœur de protéger l’égalité et la fraternité comme pierres angulaires de notre vivre ensemble auront l’occasion de s’y opposer, en manifestant contre les visages hideux du racisme, ensemble, dans la France entière, le 30 novembre.
Paris, le 18 novembre 2013