lundi 18 novembre 2013

A Marseille, le Collectif du 1 juin s'est créé à la suite d'"un ras-le-bol contre des réponses pas du tout adaptées"

Aujourd'hui, France-Inter est à Marseille.
La porte-parole de ce  Collectif du 1er juin, Yamina Benchenni  a présenté son association.

Le Collectif du 1er juin s'est structuré à la suite de  la fusillade de la cité Les Bleuets, un mercredi en milieu de matinée, pendant laquelle 2 jeunes ont été abattus sous les yuex des habitants et des enfants du quartier.  Les mères de famille du collectif se connaissent pour s'être fréquentées tout au long de la scolarité de leurs enfants. Elles sont rejointes par des militants associatifs, directeurs de centres sociaux, éducatrices dont certaines, telle Yamina Benchenni, avaient pris part à La Marche pour l'Egalité et contre le racisme de 1983. Une plateforme de vingt-trois propositions concrètes se bâtit à partir de multiples rencontres et réunions.
Pour plus d'infos, cliquez ici et sur la photo pour écouter "Enfants d'immigrés", la chanson de ce collectif