mardi 10 septembre 2013

Un Observatoire pour réduire le nombre de suicides. Observera-t-il les prisons?

Un Observatoire national du suicide, réclamé par de nombreux spécialistes, va être mis en place mardi à l'occasion de la Journée internationale de prévention du suicide, a indiqué lundi le ministère de la Santé.

A l'occasion de la Journée internationale de prévention du suicide, ce mardi, le ministère des Affaires sociales et de la Santé lance un Observatoire national du suicide. Ce nouvel organe est l'aboutissement d'une revendication de 44 spécialistes. En mai 2011, ils avaient publié une lettre ouverte sur le site du quotidien Libération, dans laquelle ils demandaient la création d'un observatoire "pluridisciplinaire", "doté de moyens propres", "reconnu et indépendant" et capable de "promouvoir une meilleure prévention".

Il va avoir du travail dans les prisons car la  France a compté 95 suicides de détenus en 2010, soit un taux de 15,5 suicides pour 10.000 détenus, contre une moyenne de 6,7 pour l'ensemble des pays membres du Conseil de l'Europe.