jeudi 5 septembre 2013

Tunisie : acharnement judiciaire à l’encontre des artistes et journalistes

La FIDH et le REMDH expriment leurs préoccupations face à l’acharnement judiciaire dont sont victimes de nombreux artistes et journalistes ces dernières semaines en Tunisie, faisant craindre une instrumentalisation de la justice à des fins politiques. 

Ces dérives portent un coup aux libertés fondamentales -notamment la liberté d’expression- qui sont les piliers d’une démocratie saine et dont le respect est essentiel en cette  période de transition en Tunisie.
En effet, des arrestations et des peines de prison ferme ont ainsi été prononcées pour sanctionner l'exercice de ces libertés. Le caractère disproportionné de ces peines et le principe même de la condamnation ont été dénoncés par les organisations de défense des droits de l'Homme.

Pour lire la suite du communiqué, cliquez sur le drapeau.