lundi 23 septembre 2013

Suicide d'un détenu à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis

Encore un suicide dans les prisons françaises surpeuplées.
Un détenu s'est suicidé par pendaison à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris de sources concordantes.

L'homme a été retrouvé mort aux alentours de cinq heures du matin dans le bâtiment D1, réservé aux nouveaux arrivants, ont indiqué des sources policières et syndicales.
Il s'agit du 6ème suicide depuis le début de l'année à Fleury-Mérogis, plus grand centre pénitentiaire d'Europe avec environ 3.500 détenus, selon l'Observatoire International des Prisons.

Il y a eu en France 95 suicides de détenus en 2010, soit un taux de 15,5 suicides pour 10.000 détenus.