lundi 23 septembre 2013

Maroc : Nouvel appel à la libération d’Ali Anouzla lancé par la FIDH

La FIDH appelle à la libération d’Ali Anouzla, journaliste marocain et responsable de la version arabophone du site d’information en ligne Lakome.com, arrêté le 17 septembre et maintenu depuis, en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Casablanca. 
L’arrestation de M. Anouzla était confirmée le jour-même dans un communiqué du Procureur général du roi auprès de la cour d’appel de Rabat, informant de sa décision d’interroger le journaliste à propos d’une vidéo « publiée sur le site » Lakome.com. Cette vidéo attribuée à l’organisation Al Qaida au Maghreb islamique contient une « incitation claire et directe à la commission d’actes terroristes au Maroc ». 
Les organisations marocaines et internationales de défense des droits de l’Homme et des libertés d’information ont unanimement dénoncé cette arrestation qui selon les informations connues, semble constituer une violation de la liberté d’information. L’article publié par Lakome.com et qui renvoie vers une vidéo de propagande djihadiste, décrit le contenu de la vidéo, la définit comme de la propagande et ne soutient d’aucune manière les propos qui y sont tenus.