lundi 23 septembre 2013

L'éducation est bien une richesse

L'éducation est une des priorités de la LDH. 
Comme l'indique l'article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme
1. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. 

2. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. 

Mais  une t'étude de l'Unesco confirme que l'éducation ne sert pas qu'à avoir de bonnes notes. C'est bien un investissement rentable pour un pays et une société. A l'occasion de la sortie du Rapport mondial de suivi de l'éducation pour tous, l'Unesco revient sur les gains économiques et sociaux liés à l'éducation.
"Investir dans l’éducation, notamment dans l’éducation des filles, réduit l’extrême pauvreté en procurant des avantages significatifs en termes de santé et de productivité, mais aussi de participation démocratique et d’autonomisation des femmes", écrit l'Unesco. "Les données publiées aujourd’hui confirment encore plus clairement que par le passé que l’éducation peut transformer les vies et les sociétés d’une manière positive ", a déclaré Irina Bokova, la Directrice générale de l’UNESCO. L'organisation donne des indications précises sur les effets de l'effort éducatif.
Pour lire la suite, cliquez sur le dessin.