vendredi 9 août 2013

Mal logés, locataires, salariés, épargnants, ... ALERTE : Livret A en danger !

Le 19 juillet, le Gouvernement a annoncé la cession aux banques sans contrepartie de 30 milliard d’euros issus du Livret A, en lieu et place de leur centralisation par la Caisse des dépôts et Consignations (CDC). 

 Or cette centralisation par la CDC, banque de l’État, garantit l’épargne et permet de faire des prêts pour réaliser les logements sociaux.   
Une rallonge supplémentaire de 20 milliards est déjà annoncée à la condition, ont ils dit, que “ les banques financent les PMI-PME”. Or le financement des PMI PME fait partie depuis toujours du métier des banques. Cette condition n’en est donc pas une, et revient à satisfaire la revendication initiale des banquiers qui réclamaient 50 milliards d’euros. 
Plutôt que de financer les besoins de l’économie réelle génératrice d’emplois, le Livret A  viendrait donc au secours des banques impliquées jusqu’au cou dans la spéculation, activité dont on connaît l’issue désastreuse. 
Le risque est élevé car “l’évaporation” de dizaines de milliards  peut survenir en un clin d’œil, comme on l’a vu avec la Société générale, DEXIA et d’autres scandales financiers dans le monde. 
Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez sur le logo.