dimanche 28 juillet 2013

TUNISIE : L’acharnement judiciaire contre Amina Sboui continue



La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dans le cadre de leur programme conjoint - l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, dénonce le harcèlement judiciaire dont fait l’objet la militante féministe Amina Sboui et appelle à sa libération immédiate et inconditionnelle.
Lundi 22 juillet 2013, la jeune militante féministe Amina Sboui a de nouveau comparu devant la justice tunisienne pour répondre aux nouvelles accusations d’"outrage à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions " et " insulte ", suite à une plainte du directeur de la prison de Messadine, où elle est incarcérée. 
Pourlire la suite de ce communiqué, cliquez sur la photo.