mardi 11 décembre 2012

La Ligue des droits de l’Homme section de Corse condamne les attentats qui ont visé des villas dans l'île.

Communiqué. La Ligue des droits de l’Homme condamne les attentats qui ont visé des villas et qui seront très certainement revendiqués. 
Elle condamne, sans savoir si il existe un lien entre les deux, le nouvel assassinat commis en Balagne, le 20ème en Corse depuis le début de l’année ! Encore et toujours cette guérilla sur le front du littoral. Encore et toujours un enfant traumatisé, une famille endeuillée, la banalisation d’une violence extrême.
La justice doit passer sans faire le procès d’une société et sans dérive répressive. Mais au-delà, il faut régler les problèmes sur le fond. La définition d’une alternative au mal développement  se fait attendre. Mesdames et messieurs les élus, il y a urgence à dire de nouvelles règles qui permettront de maîtriser l’utilisation des sols, d’endiguer les appétits financiers, de développer la Corse, de lutter contre les inégalités sociales et la débrouille, et de réformer, si besoin est, un ordre constitutionnel inopérant pour redonner sens, ici et maintenant, à la démocratie.
Ajaccio, le 08/12/2012