mercredi 12 décembre 2012

2013, soixantième anniversaire de l'exécution des époux Rosenberg

10 décembre 1948, la Déclaration universelle des droits de l'Homme est adoptée, et affirme dans son article 5 : " Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ", et, dans son article 11 : " Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. "
Moins de cinq ans plus tard, aux Etats-Unis, lors de l'un des épisodes les plus sinistres survenus pendant la Guerre froide, les époux Ethel et Julius Rosenberg sont condamnés à mort, à l'issue d'un procès préfabriqué où le juge, qui, dès avant l'ouverture des débats, s'était entendu avec les représentants de l'Etat fédéral sur les peines à prononcer, transforma l'accusation plus légère sur laquelle avait délibéré le jury et les déclara coupables d'avoir " livré aux Russes le secret de la bombe atomique américaine", ce qui fut censé justifier la condamnation.
Rejetant  jusqu'au bout toutes les imputations d'espionnage et de trahison, et, malgré de par le monde, une immense campagne pour les sauver, et dans laquelle la Ligue des droits de l'Homme a pris toute sa place, les époux Rosenberg furent atrocement électrocutés le 19 juin 1953.
A l'aube de l'année 2013 qui marquera le soixantième anniversaire de cette exécution, la Ligue des droits de l'Homme rappelle son combat pour l'abolition universelle de la peine de mort, et son refus de tout traitement inhumain. La LDH réaffirme son attachement principiel et fondamental à l'intégrité physique des personnes, à une justice équitable, respectant les droits des justiciables et s'appuyant sur la présentation publique de preuves et leur examen contradictoire.
C'est dans cet esprit qu'elle organisera, le 15 juin 2013, une importante manifestation commémorative du soixantième anniversaire de l'exécution des Rosenberg. Elle communiquera des informations plus détaillées à ce sujet le 5 avril, date anniversaire de leur condamnation à mort en 1951.