mardi 20 novembre 2012

Rassemblement en solidarité avec Gaza organisé par Varois pour la Paix et la Justice en Méditerranée

VPJ appelle à un rassemblement en solidarité avec Gaza mercredi 21 Novembre,  à 18h parvis des droits de l'homme.et lance un appel.
Cet appel est bien entendu ouvert aux organisations qui souhaitent s'y joindre. Il reprend, en l'actualisant, le texte du "Collectif national pour une paix durable au Proche-Orient". 
GAZA STOP!
Depuis plusieurs jours, l’armée israélienne bombarde la bande de Gaza, causant la mort de dizaines de civils Palestiniens, dont des enfants. En réponse, une pluie de roquettes palestiniennes s’est abattue sur Israël causant la mort de trois personnes.
Comme en 2009, la raison invoquée par les dirigeants israéliens et reprise par nos médias est qu’il s’agit de faire cesser les tirs de roquettes depuis Gaza. Ces tirs, jusqu’à ces dernières semaines, étaient limités et sans conséquences graves. Ils étaient le fait de groupes que le Hamas, qui gouverne Gaza, ne parvenait pas à contrôler.
La chronologie des évènements montre que depuis plusieurs mois les dirigeants israéliens se sont évertués à faire monter la tension afin de perpétrer cette nouvelle agression.
Alors qu’un cessez le feu avait été conclu et respecté par les palestiniens, les israéliens ont franchi la semaine dernière une étape dramatique en assassinant Ahmad Jabbari, un des principaux cadres du Hamas. Ils savaient que cela allait obliger le Hamas à répliquer en procédant à des lancements massifs de roquettes.
Les dirigeants israéliens portent l’essentiel de la responsabilité du sang qui coule, incompris celui des israéliens.
Comme en 2009, et avec les mêmes prétextes, le gouvernement israélien agit ainsi la veille d’une échéance électorale en Israël.
Benyamin Netanyahou, qui a annoncé l’alliance de son parti avec celui du leader d’extrême droite Avigdor Lieberman, utilise à l’évidence cette attaque contre la bande de Gaza à des fins électoralistes. Ce gouvernement œuvre aussi méthodiquement à torpiller la démarche palestinienne à l’ONU. Il clame haut et fort sa volonté de renverser l’autorité palestinienne, voire de liquider sa direction si la Palestine devient membre de l’ONU.
Nous exigeons du gouvernement français et des dirigeants européens qu’ils fassent réellement pression sur Israël afin que ce déferlement de violence meurtrière cesse et qu’Israël lève immédiatement le blocus de la bande de Gaza. La France doit également répondre positivement à la légitime demande palestinienne d’adhésion à l’ONU.
Nous devons crier notre indignation, et dire « Ça suffit » !
Nous appelons les toulonnais à se rassembler
mercredi 21 novembre à 18h
Parvis des droits de l’homme