dimanche 17 juin 2018

Lycéens vs. Parcoursup : algorithme ou garde à vue ?

Un reportage d'Antoine Chao. (France Inter 9 juin 2018)


Mobilisation des lycéens
Cette semaine dans l'émission "Comme Un Bruit Qui Court", et à 10 jours des épreuves du bac, retour sur la mobilisation lycéenne. Les résultats tombent, les gardes à vue aussi. Les lycéens sont inquiets pour leur avenir et l’ont fait savoir!
Le 22 mai, à la fin de la journée de manifestation de la fonction publique et journée de déconvenue quand les premières réponses du nouveau logiciel de sélection post bac Parcoursup sont tombées, une centaines de jeunes lycéens et étudiants sont entrés dans le lycée Arago à Paris, pour y tenir une assemblée générale.
L'objectif : réfléchir et réagir à cette nouvelle forme de sélection algorithmique à l’entrée de l’université qui vire à la ségrégation sociale et géographique. 
Pas de quartier, pas d’AG, les forces de l’ordre interviennent et une centaine de jeunes, dont beaucoup de mineurs, se retrouvent en garde à vue pour plus de 48 h, une façon un peu trop musclée d’écouter la jeunesse. Depuis, les lycéens, leurs parents et leurs enseignants se mobilisent tous les mercredis devant le lycée Arago

                    Pour réécouter l'émission de Giv Anquetil, Antoine Chao et Charlotte Perry cliquer sur la photo

lundi 25 décembre 2017

RECENSEMENT DES ÉTRANGERS DANS LES CENTRES D’HÉBERGEMENT : LES ASSOCIATIONS SAISISSENT LE DÉFENSEUR DES DROITS

Parce qu’elles n’accepteront pas que les centres d’hébergement deviennent des annexes des préfectures, 25 associations qui accueillent, hébergent, orientent des personnes sans abri, ont saisi ce jour le Défenseur des droits au sujet du nouveau dispositif étatique destiné à l’examen de la situation administrative des étrangers sans abri hébergés ou qui sollicitent un hébergement.
Annoncé aux associations lors d’une réunion organisée par les ministres de l’Intérieur et de la Cohésion des territoires le 8 décembre, ce projet, qui remet en cause l’accueil inconditionnel des personnes dans les centres d’hébergement d’urgence, principe fondamental de l’action sociale, avait provoqué le départ anticipé de représentants associatifs.

Deux circulaires (l’une publiée le 8 décembre et l’autre datée du 12 décembre, mais pas encore publiée) prévoient en effet l’envoi d’équipes mobiles constituées d’agents de l’OFII et du service étranger des préfectures dans les centres d’hébergement en vue d’identifier les personnes de nationalité étrangère.
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur le logo

mardi 19 décembre 2017

Accueil des migrants : Aubry et Juppé interpellent Macron,

Dans une tribune publiée samedi par Le Monde, sept maires de grandes villes, dont Martine Aubry et Alain Juppé, s'inquiètent du manque du manque de moyens de l'Etat concernant les structures d'accueil des migrants.
Depuis son élection, Emmanuel Macron parle peu d'immigration, malgré des mesures annoncées en août. Les flux migratoires ne se sont pas arrêtés pour autant et, dans une tribune publiée samedi dans Le Monde, sept maires de grandes villes s'alarment de "la hausse massive de la demande d'asile" et de "l'extrême tension" que génère l'arrivée de nouveaux arrivants. Parmi les signataires de cet appel, deux noms rarement accolés l'un à l'autre : ceux de la maire de Lille Martine Aubry et de l'édile bordelais Alain Juppé. "L'évidence est là, sous nos yeux, dans nos rues, dans les foyers et les centres d'hébergement : il y a urgence", lancent-ils, s'inquiétant que les dispositifs d'accueil soient "complètement saturés".


Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.



lundi 18 décembre 2017

Couleur de peau miel Vol.1 26 septembre 2007

Une BD de de JUNG Sik  à lire pour découvrir les problèmes de l'adoption.

 Jun Jung-sik errait dans les rues de Séoul quand un policier l’a pris par la main pour l’emmener au Holt, un orphelinat américain. Il avait alors 5 ans. Quelques photos, un rapport d’orphelinat… Ses souvenirs tiennent à un fil. Mais les questions le taraudent.
2007 : Jung décide de remuer les souvenirs ou les fantasmes de sa vie, en tout cas d’en finir avec une certaine période teintée de l’incertitude qui ronge. Il se raconte dans ce récit terriblement intime : sa survie en Corée, sa nouvelle famille belge. Une adoption pas toujours très réussie, contrairement à d’autres gamins. Mais cette histoire est la sienne : il a grandi avec, s’est construit avec, jours après jours, vaille que vaille. Les fous rires, les drames, le quotidien, les bêtises de gosses et les questions sans réponses… Sans aucune réponse ?

samedi 21 octobre 2017

L'écoute familiale à l'heure des réseaux sociaux".

L'association SOS Amitié de Toulon et du Var propose une conférence-débat o
 le mercredi 8 novembre à 17 h 30 sur le thème: "l'écoute familiale à l'heure des réseaux sociaux".


jeudi 12 octobre 2017

APPEL A SOUTIEN VENDREDI 13 OCTOBRE 9 H AU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NICE

L’association « Défendre la Roya », avatar du conseiller régional Front national Olivier Bettati et créée pour l’occasion en juin 2017, a pour unique objectif : 
obtenir la dissolution de Roya citoyenne, car nous commettrions des actes illégaux en apportant aide et soutien aux migrant-e- s et réfugié-e- s, et nos actions ne seraient pas conformes à nos statuts: elles instaureraient un trouble à l’ordre public !

Elle draine tous les tenants de l’extrême droite, de la haine, du repli sur soi et du rejet de l’autre, avec cette équation clamée sur l’affiche invitant à sa réunion publique à
Breil le 6 octobre : « Migrants, Vols, Violences, Stop ! ». Si cette association fantoche qui, hors de cette action en justice n’a eu aucune existence réelle, obtenait gain de cause, cela constituerait alors une menace jurisprudentielle sans précédent pour toutes les associations quelles qu’elles soient, et plus particulièrement celles qui apportent un soutien aux migrant-e- s et réfugié-e- s.

Fier-e- s de nos actions et de nos convictions, nous nous rendons confiants à cette assignation, et nous vous invitons à être présents à nos côtés :

VENDREDI 13 OCTOBRE 9 H

AU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NICE

samedi 7 octobre 2017

Migrant-e-s: Un mauvais calcul pour un sombre dessein... Par Malik Salemkour, président de la LDH

On connaissait la  figure du migrant-e objet de tous les fantasmes.  

Ne fait-il pas partie de ces hordes sauvages prêtes à déferler sur les pays européens pour venir profiter des avantages sociaux qui leur sont  généreusement octroyés ? Autant de contre-vérités qui depuis des années alimentent le discours des partis d’extrême droite et nourrissent la xénophobie.

Cet été, nous avons découvert la figure du migrant-e objet de problème mathématique. Dans un manuel scolaire à l’adresse des terminales ES et L, les éditions Nathan ont proposé un exercice  libellé ainsi « Des migrants fuyant la guerre atteignent une île en méditerranée. La première semaine  il en arrive 100. Puis chaque semaine, le nombre de nouveaux arrivants augmente de 10%. Calculez par combien est multipliée une quantité lorsqu’elle augmente de 10%… ». Suivaient plusieurs autres questions, censées favoriser la transdisciplinarité et l’ouverture à d’autres thématiques.
Après que les réseaux sociaux eurent dénoncé  l’exercice qui s’accompagnait d’une photo où l’on voyait hommes, femmes et enfants entassés dans un canot pneumatique, les éditions Nathan se sont  excusées  pour finalement  retirer le livre de la vente et le remplacer par une version corrigée. Devons-nous nous attendre à ce que d’autres disciplines  s’ouvrent à ce genre de problématiques ?
Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.

mercredi 6 septembre 2017

Ordonnances "Travail": une réduction des Droits aux couleurs de mépris social

Communiqué LDH
Les premières observations du texte de cent soixante pages des cinq ordonnances révèlent sa conformité avec les dispositions du projet de loi d’habilitation.
 La Ligue des droits de l’Homme (LDH) observe que la logique des dispositions prévues qui vont être appliquées dès le 1er janvier 2018 est de fragiliser fortement les droits de l’Homme dans l’emploi et le travail.

Pour découvrir les droits qui sont affectés par ces ordonnances, cliquez su le Code du Travail

Vive la rentrée? Pas pour tout le monde

 Communiqué commun : au moment où des millions de jeunes font leur rentrée scolaire, un certain nombre vont être exclu.e.s de toute forme de scolarisation ou de formation. 

La campagne « Justice pour les jeunes isolé.e.s étranger.e.s » vise à dénoncer avec force le sort de ces jeunes envers lesquels la France ne respecte pas ses obligations.
Au moment où des millions de jeunes font leur rentrée scolaire, où le ministre de l’Education nationale va être filmé au milieu d’écolier.ière.s qui vont ainsi se retrouver sous les feux des médias, un certain nombre de jeunes vont être exclu.e.s de toute forme de scolarisation ou de formation. Parmi eux/elles, des jeunes isolé.e.s (sans famille) qui se voient ainsi refuser l’accès à ce droit fondamental qu’est le droit à l’éducation.
Pour lire la suite de communiqué, cliquez sur la photo.

dimanche 3 septembre 2017

COMMUNIQUE DE LA SECTION LDH Toulon, hommage à François NADIRAS

La LDH de La Seyne s'associe à l'hommage de la LDH de Toulon et présente ses plus sincères condoléances à Elisabeth et ses enfants

La Section LDH de Toulon rend hommage à François NADIRAS, à l’homme qui par son combat incessant, sa détermination à dénoncer le racisme et toute forme de discrimination, a porté la section toulonnaise durant de longues années.
Tu fus notre Président et avec Elisabeth, ton épouse, tu as tracé un chemin qu’il nous revient de suivre pour ne pas oublier que la haine, le déni de l’autre, le rejet des plus faibles, l’abandon de pans entiers de ce qui est de notre mémoire, doivent, encore aujourd’hui, être sans relâche dénoncés.
Le souvenir de tes engagements nous soutient et nous soutiendra longtemps encore, François, tu ne nous as pas quittés.

Pour la section LDH Toulon,

La Présidente, Christine FLORI


dimanche 27 août 2017

Un écrivain allemand d'origine turque arrêté en Espagne

Communiqué de l’Observatoire de la liberté de création
L’Observatoire de la liberté de création s’associe à la Société des Gens de lettres pour condamner avec la plus grande fermeté l’arrestation récente, en Espagne, de l’écrivain allemand d’origine turque Dogan Akhanli.
Cet auteur, dont l’œuvre traite notamment du génocide arménien, est depuis longtemps une des bêtes noires du régime turc : à l’âge de 18 ans, il a été emprisonné pour avoir acheté, dans un kiosque, un journal de gauche ; au milieu des années 1980, il a passé deux ans et demi dans une prison d’Istanbul, où il a été torturé devant son épouse et leur fils. En 1991, il s’est réfugié en Allemagne ; il a attendu presque vingt ans avant de revenir en Turquie… où il a de nouveau été arrêté. Accusé sans preuve d’être notamment à la tête d’une organisation terroriste, il a pu être libéré grâce à une forte mobilisation en sa faveur. En 2016, la reconnaissance du génocide arménien par les autorités allemandes a crispé un peu plus encore les relations entre Berlin et Ankara.
Pour lire suite de ce communiqué, cliquez sur la photo


vendredi 14 juillet 2017

«L'Empire de l'or rouge»: Découvrez les dessous très peu reluisants du business de la tomate d'industrie

Le journaliste Jean-Baptiste Malet, qui avait animé un débat sur le FN après la publication de son livre "Mains brunes sur la ville"   a enquêté deux ans sur les dessous peu reluisant de la tomate d'industrie, celle du kechup et des pizzas... 
 Dans «L'empire de l'or rouge», le journaliste Jean-Baptiste Malet relate ses deux ans d'enquête sur les dessous peu reluisants de la tomate d'industrie.
Qui a déjà vu une tomate d’industrie ? Oubliez tout de suite la tomate ronde, rouge et gorgée d’eau consommée telle quelle. Rien à voir. La tomate d’industrie est « à la tomate fraîche ce qu’une pomme est à une poire », écrit Jean-Baptiste Malet, journaliste de 30 ans tout juste, dans son livre-enquête L’empire de l’or rouge, sorti aux éditions Fayard. Oblongue, plus lourde car moins gorgée d’eau et à la peau dure pour supporter les longs voyages et le maniement des machines, « c’est un autre fruit, une autre géopolitique, un autre business », poursuit-il.
Pour que vous inciter à acheter cet ouvrage qui va donner un goût amer à beaucoup de vos aliments, cliquez sur la couverture du livre.

lundi 19 juin 2017

Eric Melville

Si vous tapez Invictus sur le moteur de recherche de notre blog, vous pourrez rendre un dernier hommage à Eric Melville qui avait animé le débat lors de la projection du filmm à la salle Apollinaire en février 2010

mardi 6 juin 2017

Grenoble 2017, la LDH en congrès, vent debout pour la défense des droits et des libertés.

Du 3 au 5 juin 2017, la Ligue des droits de l’Homme a réuni ses délégués, représentant les sections, fédérations et comités régionaux, lors de son 89e congrès national, à Grenoble.

Le président de Grenoble-Alpes métropole, Christophe Ferrari, et le maire de Grenoble, Eric Piolle, ont montré leur attachement à la défense des droits et à la lutte contre les discriminations.
La solidarité et les droits des femmes au cœur du congrès

Pour lire la suite, cliquez sur le slogan.

lundi 22 mai 2017

La LDH se mobilise à l'occasion des élections législatives !

Campagne de la LDH
 L’élection d’Emmanuel Macron laisse une France où les attentes sont fortes, qu’il s’agisse de l’emploi, de l’accès aux droits fondamentaux, de l’égalité, de la protection des libertés.
Parce que les inégalités et la précarité n’ont cessé de s’accroître au cours des dernières années, privant ainsi une partie croissante de la population de l’accès aux soins, au logement, aux transports…
Parce que des régions entières paient un lourd tribut à la désindustrialisation tandis que de nombreux espaces ruraux s’appauvrissent et sont confrontés à la disparition des services publics…
Parce que, sans jamais prouver l’efficacité d’un état d’urgence qui s’est banalisé au gré de ses renouvellements, le gouvernement sortant a multiplié les lois à vocation sécuritaire, mettant ainsi à mal les libertés publiques et individuelles, stigmatisant une partie de la population au nom d’une appartenance religieuse réelle ou supposée…
Parce que ceux qui prônent une société où certains seraient plus légitimes à avoir accès aux droits que d’autres, une société qui rejetterait les plus précaires, ont reçu plus de votes que jamais, avec tous les risques de renforcer les préjugés, les haines, les politiques construites autour de l’idée de boucs émissaires…
Parce que l’accueil des migrants est indigne et ....
Pour lire la suite de ce texte, cliquez sur l'urne.

lundi 15 mai 2017

Les migrants ne savent pas nager" : 7 images-clés d'un doc bouleversant

Jean-Paul Mari et Franck Dhelens ont embarqué à bord de l’"Aquarius", qui sillonne les eaux libyennes pour porter secours aux migrants. 
Décryptage de 7 images de leur documentaire poignant.

Jean-Paul Mari, écrivain et ex-grand reporter au "Nouvel Observateur", et Franck Dhelens, réalisateur, ont embarqué à bord de l’"Aquarius", un navire qui sillonne les eaux territoriales libyennes pour porter secours aux migrants. De cette expérience, ils ont tiré un documentaire, "Les migrants ne savent pas nager". 
Jean-Paul Mari en décrypte sept images-clés que vous pouvez découvrir en cliquant sur la photo.

jeudi 11 mai 2017

Des papis et des mamies en procès pour avoir aidé des migrants !!!!!! C’est mardi 16 à Nice

Une belle brochette de papis-mamies qu’ils ont dit quand ils nous ont arrêté et accusé « d’aider des migrants ». 

D’abord y’a René le trappeur, il a jamais rien chassé à part les marmottes à la jumelle. Gibi la mousse, la fleur entre les dents mais qui l’empêche pas de se marrer ! Il y aussi Françoise, en public elle ne la ramène pas trop, mais en petit comité, quand ça cogite de travers, elle sait remettre les choses au carré, pis ça file droit. Et puis moi c’est Dan de St Etienne, un copain de longue date, un gars du Nord comme ils disent ici…
Nous on voulait se la couler douce au soleil, taquiner la truite, presser les olives,  la retraite dans la vallée de la Roya à 2 pas de l’Italie où tu manges des pizza dans le vieux Vintimille et où tu vas chercher ton pastis et ton tabac détaxé…
Ça a commencé en 2011 avec le Printemps Arabe et les jeunes Tunisiens qui arrivaient au bord de notre oasis. Les autorités ne géraient rien alors on a descendu des plateaux repas. Heureusement ça n’a pas duré longtemps.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur la photo.